L’inaction climatique d’aujourd’hui prépare le fascisme de demain

Si l'écoanxiété se relâche, je vous propose une petite piqûre de rappel.

On ne sait jamais, une bouffée d'optimisme est si vite arrivée...

La question politique, la question économique et la question écologique sont entrelacées, on peut s'inquiéter de cet entrelacs, mais aussi voir le verre à moitié plein : si nous créons une société juste, les trois questions vont se dénouer simultanément.

À propos de l'auteur